battlefield1

Ca y est : la beta ouverte de Battlefield 1 est terminée – quel est son potentiel ?

Maintenant que la beta ouverte du nouveau Battlefield de chez DICE est terminée, il est temps de voir quel sera le véritable potentiel du jeu, pas seulement en terme commercial mais aussi en terme d’eSport et de plaisir pour les fans de FPS. Battlefield n’a pas pas eu de véritable crédibilité eSport pendant un temps notamment à cause de l’augmentation constante du nombre de joueurs sur les maps qui ont suivies les premiers add-ons pour Battlefield 2. Il était très difficile pour les clans d’avoir un roster constant de plus de 10 personnes, et pour Battlefield 3 et 4, il fallait au moins être 16 joueurs actifs pour accomplir les tâches sur les grandes maps. Bien sûr, DICE ne se concentre par uniquement sur la viabilité eSport de Battlefied, mais Battlefield 1 semble déjà bien plus adapté à la compétition que ses ainés.

Le vrai problème pour toute analyse du potentiel de Battlefield 1 est que la carte qui faisait partie de l’alpha fermée n’était pas disponible lors de la beta ouverte. De plus, la map « Désert » de la beta ouverte était quelque peu trop grande dans le mode conquête, ce qui faisait que les trajets vers les objectifs étaient bien plus longs que nécessaire si un véhicule, un cheval ou un tank n’était pas disponible. Chars légers et moyens et snipers étaient l’apanage des joueurs dans ce mode. Le netcode a été amélioré depuis les premières itérations de Battlefield 4 qui ne fonctionnaient pas très bien (pour le dire gentiment), un changement bienvenu.

Pour arriver à l’objectif que DICE s’est fixé avec Battlefield 1, il va falloir corriger certains aspects :

  •  Un meilleur netcode : bien que le code ait été amélioré et que DICE ait appris de ses erreurs sur Battlefield 4, il reste encore pas mal de choses à corriger. Des pics de lags du côté serveur et non pas client font que le netcode enregistre les coups trop tard quand le joueur est déjà à couvert, il y a également du lag sur la regénération de santé ce qui fait que certains joueurs meurent alors qu’un medic était entrain de les soigner etc….
  • Le design des maps : cet avis n’est pas global et est basé sur le peu que nous ayons vu mais grâce à l’alpha fermée nous avons pu voir comment les maps fonctionnaient et nous avons également constaté que la map « désert » de la beta ouverte était bien plus déséquilibré que son homologue alpha. Les joueurs se déplacaient uniquement en véhicules. Celui qui se trouvait au centre du point de capture en Conquête avec des chars blindés était quasiment imbattable. Nous verrons par la suite si DICE avait un ré-équilibrage des maps de prévu ou s’ils feront les test sur les serveurs live.
  • Progression, avantages et armes : Battlefield récompense les joueurs qui passent beaucoup de temps à jouer. Après un mois de sortie, il est quasiment impossible pour les nouveaux joueurs de rattraper le niveau des vétérans. Lorsque l’on se penche sur le cas de jeux compétitifs comme Counter-Strike: Global Offensive, on constate que ce n’est pas le cas. Une progression plus basée sur les compétences que sur le temps de jeu permettrait à Battlefield 1 de devenir un jeu plus compétitif.
  • Ligues et championnats : Il y a beaucoup d’argent à se faire dans l’eSport et la compétition. Les jeux ayant des ligues et des championnats avec des récompenses monétaires fonctionnent bien sur le long terme. Sur les derniers jeux Battlefied, DICE avait raté ce train et après quelques mois, leurs audiences avaient considérablement baissé. La sortie de ce nouveau jeu est une belle opportunité pour DICE de repartir du bon pied.
  • Plus de modes : L’ajout du mode « Rush » aux côtés du mode « Conquête » était particulièrement bienvenu lors de la beta ouverte. Plus attrayant, plus rapide et moins de joueurs nécessaires. Un pas dans la bonne direction, il y en aura sûrement d’autres par la suite.

Pour conculre, cette beta de Battlefield 1 était la plus réussie et la plus jouée de toute l’histoire de Electronic Arts. Plus de 13,2 millions de joueurs ont pris part à cette phase de test et ont donné à DICE de nombreux retours permettant de peaufiner la version finale. Les classes les plus jouées furent Assaut et (on s’y attendait) Scout (la classe sniper de Battlefield 1). Bien joué !

Battlefield 1 sera disponible sur PC, PlayStation 4 et Xbox One le 21 octobre.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *